changement de météo sur Jupiter

Jupiter, la planète géante du système solaire, montre par moments ses caprices météorologiques. En effet la bande tempérée nord (BTN) est estompée par endroits avec un épaississement conséquent de la bande tempérée nord-nord (BTNN).

La découverte de ce phénomène a été faite dans le sud tunisien grâce à Patrick Antoine dès le 20 décembre 2015 par un Newton 200/1000 monté sur une monture équatoriale, et confirmée par les observations de Lionel Guyllonet des Dombes (France) le 3 janvier 2016 par un Dobson de 254mm, et l’équipe de la SAT à Tunis par un C8  altazimutal le 11 janvier 2016 et ce malgré des conditions météorologiques peu favorables.

Sur les premiers clichés, du 20 décembre 2015, la longitude de la zone de l’interruption de la BTN est grossièrement égale à celle de la longitude de la Grande Tache Rouge. Sur les clichés du 3 janvier et le 11 janvier 2016, cette même zone semble être en recul à la tache rouge de 10 et 15° repesctivement.

Jupiter le 20/12/2015.Patrick Antoine
Jupiter le 20 décembre 2015 par la technique LRVB. Patrick Antoine. La bande est amputée près du limbe supérieur

 

juju3_e
Gros plan de Jupiter du 3 Janvier 2016. Lionel Guyonnet.
juju3_e1
Jupiter le 3 Janvier 2016. Lionel Guyonnet.

 

2016-01-11-0232_9-LRGB
La bande tempérée nord est amputée (ici à droite). SAT
03_04_07 Lp
Jupiter le 11/01/2016 à 2h04 TU. SAT

Autre phénomène intriguant, la  tache rouge semble aussi plus rétrécie d’un facteur 20%. Il est possible de noter ça en comparant la taille actuelle de la grande tache rouge avec celle prise l’année dernière sur ces images.

2014-12-14-0140_6ks
Jupiter le 14/12/2014. SAT
2016-01-11-0232_9-LRGB
Jupiter le 11/01/2016 à 02h32 TU. L’ouest est à gauche. SAT

 

Capture 2015-02-07T20_57_41
Jupiter le 07/02/2015 à 20h58 TU. SAT
03_35_13 L+
Jupiter le 07/02/2015 à 20h58TU. L’est est à droite. SAT

En comparant les images actuelles avec des images prises en 2014 et 2015, on note aussi que la bande tempérée sud est très fine et s’estompe aussi par endroits ainsi qu’un épaississement conséquent de la bande tempérée sud-sud.